Les mémoires émotionnelles

 

Dès notre conception et jusqu’à la fin de notre vie, des mémoires s’enregistrent dans notre corps et notre inconscient. Elles auront ainsi une influence sur le cours de notre vie de manière plus ou moins agréable.

 

Ces mémoires peuvent nous être transmises par nos parents et notre lignée familiale : génétiquement, du fait de leurs conditionnements, leurs croyances, leurs peurs, les secrets familiaux, les chocs émotionnels… ou bien elles se constitueront tout au long de nos expériences de vie : joies, peines, échecs, deuils. Parfois, nous n’arrivons pas à identifier l’origine de ces mémoires qui nous incommodent en nous faisant vivre beaucoup d’émotions ou en générant des comportements inappropriés.

 

L’impact des mémoires sur notre vie

 

Ces mémoires, souvent inconscientes, sont tellement ancrées en nous qu’il nous semble qu’elles font vraiment partie de nous et que nous ne pourrons jamais changer cela.

 

Elles sont souvent à l’origine de bien des maux, physiques ou psychiques, et nous empêchent de nous épanouir pleinement ou nous freinent et nous embarrassent au quotidien et dans nos relations avec les autres. Nous n’arrivons pas ou plus à être nous-même.

 

Comment une mémoire peut influer sur notre vie

 

Lorsque nous vivons une situation notre cerveau va rechercher dans ses « souvenirs » s’il y a une similitude avec une situation déjà vécue. Il décidera alors s’il s’agit de quelque chose d’agréable ou non. S’il ne trouve pas de référence et bien cette nouvelle expérience sera mémorisée et servira de « base de donnée » pour l’avenir.

 

Je vous donne un exemple. Si, la première fois que vous avez goutté une tarte aux pommes vous l’avez trouvée immangeable, je suis certaine que chaque fois que l’on vous en proposera pour dessert, votre cerveau vous dira spontanément « beurk touche pas à ça, ce n’est pas bon » ou bien « attention, rappelle-toi comme c’était mauvais la dernière fois ».

 

Il en est de même pour toute situation, plus ou moins douloureuse, vécue dans le passé. Votre mental va aller chercher dans sa base de données et va réactiver une émotion.

 

Une personne pourra ainsi parfois entrer dans des colères noires inexpliquées face à une situation anodine, ou bien vivre des crises d’angoisse ou de paniques souvent injustifiées…

 

Notre mental cherche tout simplement à nous protéger face à une situation qu’il considère comme « dangereuse » pour nous mais cela peut nous amener à avoir des attitudes inappropriées ou démesurées qui peuvent finir par nous nuire.

 

L’information a donc été enregistrée par votre cerveau, rangée dans vos « valises » à souvenirs et  aujourd’hui influence votre vie.

 

Et bien, c’est la même chose pour les expériences que vous allez vivre tout au long de votre existence et vos valises grossissent et deviennent lourdes à porter au quotidien.

 

A cela se rajoutent, bien sûr, les « valises » transmises inconsciemment et involontairement par vos parents, grands-parents, etc…

 

Et ainsi, vous continuez à avancer… comme vous pouvez.

 

La libération des mémoires émotionnelles, comme son nom l’indique va vous permettre de vous libérer de ces fardeaux inconfortables qui vous freinent et vous empêchent d’être vraiment « vous » et de vivre une vie plus légère.

 

Il s’agit d’un accompagnement individuel qui vous amène à « observer » ces émotions et à aller les transformer, grâce à une technique de visualisation (hypnose légère), pour apaiser ou ne plus ressentir l’émotion qui y est rattachée.

 

Je tiens à préciser que la séance ne peut se substituer à un traitement ou un avis médical.

Il s’agit d’une technique complémentaire pour contribuer au mieux-être des personnes.

 

 

<< Nouvelle zone de texte >>